GRAND ANGLE septembre 2021

Retour sur la web thématique « Des solutions pour ouvrir son commerce à la campagne »

Organisée par trois territoires du réseau Envie d’R (Montagne d’Ardèche, L’Eyrieux et ARCHE Agglo) en association avec trois partenaires : le réseau des Bistrots de Pays, la foncière rurale et solidaire Villages Vivants et le GRAP (Groupement Régional Alimentaire de Proximité) et plusieurs témoins, cette séance illustre la dynamique partenariale recherchée par Envie d’R afin de favoriser les coopérations ville-campagne dans l’accompagnement et l’accueil de porteurs de projets.

A cette occasion les 15 participants (10 porteurs de projets et 5 acteurs de l’accompagnement) ont pu découvrir :

  • les offres et l’accompagnement pour ouvrir ou reprendre un commerce en milieu rural,
  • les différentes formes juridiques possibles,
  • des initiatives et dispositifs plus originaux,
  • et établir des échanges entre paires grâce à un temps en sous-groupes.

En effet, des dispositifs incitatifs peuvent être proposés par les collectivités comme des offres privées répertoriées et qualifiées mais aussi via la mise à disposition de commerces à titre de test (boutique éphémère, …)

Les partenaires invités ont pu présenter leur accompagnement et outils contribuant à aider et unir tous ceux et celles désireux de faire vivre les territoires ruraux via une économie de proximité portant des valeurs de solidarités, d’écologie et de lien social.

*Villages Vivants a présenté l’intervention de sa « Foncière » qui permet l’acquisition et l’accompagnement d’une démarche collective.

*Le Réseau Bistrot de Pays a mis en avant son accompagnement à l’insertion territoriale via la programmation d’animations dans les Bistrots labellisés puis sa structuration en matière de communication et de promotion collective

*Le Grap a expliqué les modalités de son fonctionnement qui peut-être une alternative à la création entrepreneuriale (via la CAE) et les activités mutualisées via la Coopération inter-entreprises (en particulier en matière d’approvisionnement en circuit-court).

Un temps en sous-groupes a permis d’établir des échanges riches et a même suscité des demandes de mise en relation entre porteurs de projet avec le souhait de permettre la constitution d’une communauté de porteurs de projets.

Par ailleurs, à la suite de cette séance, les partenaires nous ont fait part d’éléments de bilan et de perspectives. Voici leur réponse :

Le GRAP : « Merci Envie d’R ! »

« Nous trouvons très positif que les collectivités locales se structurent pour accompagner les porteurs de projet dans la transition écologique.

En effet, aujourd’hui différents mouvements sont à l’œuvre :

  • d’une part un désir de ruralité pour de nombreux urbains qui ont été suffisamment marqués par les confinements successifs pour amorcer des changements de modes de vie profonds.
  • de l’autre, des habitudes de consommations « plus durables » qui se développement fortement dans les campagnes (c’est paradoxal, mais le Bio se démocratise tardivement en milieu rural).

A la croisée de ces dynamiques, le commerce de proximité avec une approche Bio et/ou locale se pose comme une réponse à des besoins mal satisfaits face aux enseignes de GMS qui sont-elles, très présentes sur tous les territoires depuis au moins 30 ans.

Dans cette aventure, la place des collectivités et relais d’information est déterminante pour orienter et accompagner les futurs entrepreneurs vers des modèles alternatifs »

Villages Vivants : « C’est parce que nous croyons fort en la puissance du collectif et de la coopération pour l’émergence de ces projets que nous participons avec enthousiasme à ces événements ! »

« Ce fut un plaisir de participer à cette web thématique où nous avons pu aborder les commerces de proximité sous différents angles.

Nous avons pu échanger autour de la problématique de l’immobilier, un obstacle pour de nombreux porteurs de projets, ce qui fait la raison d’être de Villages Vivants. Au travers de l’exemple de l’Auberge de Boffres, qui a fait appel à notre foncière, nous avons un véritable exemple de réussite d’un projet collectif qui a su recréer de la vie dans un village, et qui démontre la pertinence de réseaux permettant la montée en compétence, la mise en réseau et la mutualisation pour les porteurs de projet, comme le GRAP et Bistrot de Pays.

Nous poursuivrons ces collaborations notamment la journée annuelle d’Envie d’R le 7 Septembre qui sera une belle occasion de réfléchir ensemble aux moyens pour accueillir les porteurs de projets sur nos territoires ».

CONTACT

Contactez-nous

Téléphone : 06 31 67 71 41

Nous écrire

x